Le réservoir - Vernis intèrieur

 

capture-du-2011-12-24-16-51-40-1.png28 mai 2012

 

Une nouvelle étape, vernir l’intérieur du réservoir. J'en ressens complètement l'utilité mais utiliser des produits chimiques que je sais dangereux par définition ne m'enchante guère.

Sur les forums, j'ai vu de nombreux utilisateurs se servir d'un produit fabriqué par SOLOPLAST, un vernis primaire polyurethane de type G4. Il contient des solvants, qui une fois évaporés, laisse sur le métal un film de vernis qui empêche la corrosion.

a52f90d8b1b7c90965a964d90f2d6cc-67698526-1-2-3833565.jpg

Le problème fut de trouver le produit. Dans sa version désignée par les internautes, il est introuvable. Il a été au catalogue de CASTORAMA au format 1 litre et chez LEROY MERLIN au format 500 ml. Chez ces deux fournisseurs, il n'y en a plus et pour cause, ce produit serait arrêté. J'ai vérifié sur le site internet de la marque et aucune trace de ce produit là.

Par contre, chez SOLOPLAST, il existe le même vernis G4 mais dans la gamme YACHTCARE, donc une gamme marine. Ce qui n'est pas plus mal.

Et là, j'en ai trouvé, au format 500 ml chez LEROY MERLIN.

11.jpg

Lorsque j'ai évoqué avec le vendeur du rayon peinture à quoi je destinais le produit, il m'a fait part de ses doutes quant à la tenue de ce vernis aux hydrocarbures. Alors, consciencieux, et sans que je le lui demande, il a pris l'initiative de contacter SOLOPLAST pour lever le doute. La marque confirme la tenue du produit aux hydrocarbures.

Il y a un léger risque, dans le temps, que le vernis fasse des paillettes, auquel cas on serait obligé de refaire le vernis, mais le filtre à carburant ne laisserait pas passer les dites paillettes alors le mal serait bien léger.


Le réservoir avait été rempli d'huile moteur pour lui permettre de patienter sans rouiller, ce qui a marché.

1° étape

J'ai retiré toute l'huile du réservoir mais il en reste toujours un peu, c'est inévitable. Une fois le maximum enlevé, je l'ai bourré à bloc avec de vieux draps pour que le tissu absorbe l'huile résiduelle. Ce n'est pas parfait mais ça marche plutôt bien.

img-0020-1.jpg

2° étape

J'ai versé à l’intérieur environ 75 cl de dégraissant mécanique et j'ai agité toute ça comme des maracas pour dégraisser au mieux même les plus petits recoins. Puis même opération que précédemment. Après quelques heures, j'ai vidangé le réservoir et l'ai bourré à nouveau avec les morceaux dc draps pour l’assécher. Cette méthode a le mérite de racler les parois du réservoir, espace totalement inaccessible. Et on remonte des cochonneries. Je me demande s'il est possible d'avoir un réservoir intérieurement parfait. J'ai des doutes. En tout cas, chez moi, après un passage à la caméra endoscopique après la vidange du dégraissant, ça donne ça.


Du bon

image3.jpg

Du moins bon

image1.jpg

Et carrément du mauvais dans le coin le plus reculé du réservoir.

image.jpg

Mais j’avoue mes limites et je ne sais pas faire mieux.


3° étape

La douche afin de laisser des parois neutres pour le vernis. J'ai rempli d'eau savonneuse le réservoir et je l'ai rincé à grande eau jusqu'à ce qu'il ne reste aucune trace de mousse. Le séchage fut laborieux, C'est difficile dans un espace aussi confiné où l'air ne se brasse que très peu finalement.

Ce problème a été récurent pendant tout le temps. J'ai du m'aider du compresseur et du décapeur thermique pour avoir un résultat convenable. Inutile d'envisager de passer le vernis sur du mouillé.


4°étape

Enfin sec, on entre dans le cœur du sujet et le cœur du sujet pue les solvants comme ce n'est pas permis. C'est infect. Il faut opérer dans un endroit très ventilé et porter les gants, les lunettes de protection et un masque. C'est un produit méchant.

J'ai versé un flacon de 500 ml de produit puis j'ai refermé le réservoir avec...une petite poche du commerce en plastique épais maintenue à l'orifice de remplissage avec... un chouchou, un elastic à cheveux... Quelle misère.

Je ne pouvais pas utiliser le bouchon d'origine car il n'est plus étanche et je ne voulais pas prendre le risque de me renverser du produit dessus. Ça a très bien marché. Pas une goutte ne s'est échappée. J'ai tourné le réservoir dans tous les sens, dessus, dessous, sur le côté, en m'assurant que le produit circulait bien partout, sous toutes ses faces.

Puis au bout d'une vingtaine de minutes à ce régime, j'ai tenté de vidanger le réservoir mais il n'y a rien à faire. On enlève chaque fois le plus gros mais il en reste toujours au fond et ça empêche un séchage convenable pour la seconde couche, ça fait des amas de vernis. C'est dommage.

Surtout prendre garde de ne pas lâcher ce produit dans la nature. Lorsqu'on vide le réservoir, il faut que le produit retourne à son flacon d'origine. Je l'ai reversé au moyen d'un entonnoir mais on en met toujours un peu à côté.

img-0027-1.jpg

Par contre, j'ai mis au point un petit truc. J'ai scotché un pinceau au bout d'une barre d'aluminium pour avoir un accès au fond du réservoir et ainsi avec le pinceau, tenter de retirer l’excès de vernis. C'est un moyen mais ce n'est pas efficace à 100 %.  En effet, il reste à l’intérieur du réservoir beaucoup plus de vernis que si nous l'avions étalé au pinceau. Alors, on voit des coulures se former contre les parois et des amas de vernis sur le bas du réservoir. Je ne pense pas que ce soit préjudiciable mais ce n'est pas le top. En plus, il faut faire vite car au contact de l'air, le vernis devient collant. Mais dans un espace confiné comme l’intérieur d'un réservoir, on a largement le temps d'agir.

Avec un flacon de 500 ml, j'ai largement couvert mes besoins.

img-0028.jpg

Après chaque couche, j'ai passé un coup de compresseur pour accélérer le séchage et l'ai laissé sécher tranquillement au soleil.

Demain, je vais passer la dernière couche et il ne restera plus qu'à mastiquer les creux de carrosserie avant le passage au rustol de l’extérieur.

Voilà, ce ne fut pas simple mais j'ai appris de cette étape. C'est l'essentiel.



 

 

 

 

Commentaires (4)

1. om 30/08/2014

vous auriez pu décaper l'intérieur du réservoir avec... du sable+eau ou autre. certains font tourner le réservoir quelques heures accroché à une bétonnière par exemple

2. sam 24/03/2015

Salut, merci pour le partage de cette expérience !
J'ai également un réservoir à vernir et j'aurais quelques questions à vous poser...
J'ai un endroit dans le fond de mon réservoir où la rouille a réussi à creuser un petit trou de 1-2mm dans la tôle, pensez-vous que ce produit pourra le boucher ?
Est-ce que le produit que vous avez utilisé est celui-ci ? :http://www.1000nautique.com/entretien-bateau/produit-primaire-accrochage-g4-306134-0.html
Il est indiqué que ce produit ne s'applique que sur le bois, béton ou polyester ...

Ne pensez-vous pas qu'il faille le diluer afin d'avoir quelque-chose de plus liquide et ainsi éviter les amas et les coulées ? Avec ceci, par exemple :http://www.1000nautique.com/entretien-bateau/produit-vernis-diluant-polyurethanne-306191-233844.html

Je vois que le G8 s'applique sur le bois, le métal, les stratifiés polyester et époxy, ne serait-ce pas mieux ? Reste la question de la résistance aux hydrocarbures !

Connaissez-vous le produit restom ? Il est plus cher mais est-il plus efficace ?

Quelle est votre expérience avec votre produit après avoir rempli le réservoir d'essence ?

Voilà, ça fait pas mal de questions mais le sujet m'intéresse !

Merci.

3. bertin 01/12/2015

G4 pendant plus de 10 ans dans un réservoir de moto
aucun souci

4. zarakfly 27/02/2016

Pour ceux qui cherchent le "G4", j'ai appelé Soloplast pour connaitre la différence entre:
-la base d'adhérence Protection anti-humidité "type G4 extra" Soloplast
-le vernis primaire polyuréthanne ''type G4'' Soloplast
-le G4 de la gamme Yatchcare.

En gros c'est les 3 produits appelés G4 dont on entend parlé concernant la restauration de l'interieur des reservoirs.

Réponse de l'attaché commercial ; c'est le même produit avec une mise en garde quand même:
"Il s’agit d’un produit à usage professionnel.
Son application requiert une protection type masque à charbon actif."

Il semblerait que le diluant Polyurethane qui est généralement proposé à la vente avec le G4 précise sur le bidon de ne pas le melanger avec le G4...pour des raisons de toxicité des 2 produits ensembles. A bon entendeur...

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site