La roue avant

capture-du-2011-12-24-16-51-40-1.png

Le 05/04/2012

Je ne les trouvais pas trés pimpantes mes pauvres roues, complètement rongées par la rouille, usées comme les articulations d'un vieillard.

img-0285.jpg

Et bien faux, ou presque !

J'ai commencé "la résurrection des cercles" en passant la jante à la brosse métallique montée en embout sur la perceuse. Le résultat était mitigé car j'ai du poursuivre à la main, au papier verre à métaux de grain 80. Voilà le résultat, un premier jet sans trops'appliquer.

img-0283.jpg

Alors bien sûr, pour une restauration à l'américaine, on serait un un peu juste, mais pour une restauration à la française, c'est tout à fait l'effet que je recherchais. Maintenant, il faut gratter et gratter encore jusqu'à redonner un peu de jeunesse à ces pauvres cerceaux.

capture-du-2011-12-24-16-51-40.pngLe 21 Avril 2012

Au final, le résultat n'est pas mal du tout, du moins aussi bien qu'on pouvait l'espérer vu l'état de la jante. La brosse métallique rotative marche finalement pas si mal, c'est juste que ça ne résout pas sans intervention manuelle.

photo0308.jpg

Autre problème, démonter le pneumatique. N'ayant pas voulu porter mes jantes chez un professionnel, mon fils et moi avons travaillé à la hussarde. C'est pas très avouable mais voilà comme nous nous y sommes pris: Nous avons extrait de l’intérieur de la jante une partie du pneu avec un démonte pneu puis nous l'avons....scié.... à la scie à métaux, dans la largeur de la bande de roulement. Arrivé aux fibres métalliques qui plaquent le pneu contre le rebord de la jante,  nous avons attaqué cette digne ferraille toujours à la scie à métaux, en faisant attention de protéger la jante avec le métal du démonte pneu. C'est pas racontable mais ça fonctionne.

L'intérieur de la jante était lui aussi attaqué par la rouille, et par endroit, ça laisse à penser qu'il était temps de s'en occuper.

photo0309.jpg

Le démontage de l'axe de roue s'est bien passé, rien à signaler.

img-0286.jpgSi ce n'est que j'ai bien pris garde de placer une auge sous la roue pour ne pas que les billes des roulements s’éparpillent dans la nature comme ce fut le cas pour les roulements de direction. Il faut bien que ça serve.

img-0290.jpgA noter les rondelles de métal qui maintiennent en position les billes de roulement, de part et d'autre de la roue.

img-0291.jpgLe système de freinage à tambour démonté, les pauvres garnitures me semblent un peu douteuses mais ça aussi, ça fait partie du jeu. Rien à dire.

img-0288.jpg

Les différentes parties du tambour n'ont pas été difficiles à démonter.

Les garnitures de mâchoires ne sont pas assez en bon état pour imaginer de les remettre. Les sites de pièces détachées signalées dans la rubrique des liens utiles ne manquent pas de cet article courant.

5.jpg

Le décapage continue. La roue arrière sera une vraie partie de plaisir car elle est encore plus attaquée que la roue avant. C'est peu dire !!!

capture-du-2011-12-24-16-51-40.png

Le 22 avril 2012

Ca y est, le décapage de la roue avant est terminée, entièrement. La roue n'est pas la pièce qui m'aura facilité le plus la vie mais bon, seul le résultat compte et je suis assez satisfait.

photo0305.jpgMaintenant, je m'accorde une pause avant d'attaquer la roue arrière. Je vais finir le réservoir. Ca diversifie le travail

capture-du-2011-12-24-16-51-40-1.png

Le 14 Juillet 2012

La roue proprement dite, sans ses accessoires pour le moment, a été intégralement traitée avec 2 couches de vernis antirouille incolore JULIEN, comme utilisé pour le traitement des petites pièces métalliques. Les jantes sont ainsi protégées et gardent leur aspect dans le jus

img-0042.jpg

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×